www.snuipp.fr

SNUipp-FSU Cantal

Vous êtes actuellement : Commissions paritaires  / Carte Scolaire / CTA / CTSD - CDEN 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {} syndiquer le forum
15 février 2013

La FSU reçue par les parlementaires Mézard et Calmette

Deux délégations FSU ont été reçues, à notre demande, par les parlementaires Mézard et Calmette.

Nous avions pris contact avec les deux parlementaires Mézard et Calmette pour évoquer la problématique de la carte scolaire cantalienne.

Le sénateur Jacques Mézard nous a reçu samedi 9 février 2013.

Il nous indique ne pas avoir l’intention de changer de discours concernant la carte scolaire sous prétexte que le gouvernement a changé, il souhaitait un moratoire le temps que les choses se stabilisent et le demande encore. Il a écrit à ce sujet au ministre Peillon et il va lui en parler directement la semaine prochaine puisqu’il doit le rencontrer au Sénat. Il dénonce le pilotage aux chiffres. Certes, le Cantal a le P/E le plus bas après la Lozère mais selon les données remontant du ministère de la défense le taux de difficultés en lecture recensé au moment de la journée d’appel dans le Cantal est alarmant. On nous parle toujours du bon résultat aux examens qui serait du à ce taux d’encadrement mais pas de cette échec de la prise en charge des jeunes en difficulté. Pour le sénateur Mézard, supprimer un Rased à Ydes a plus de conséquence que d’en supprimer un en ville. Il identifie la Rectrice comme étant la principale responsable de la mauvaise répartition des postes sur l’Académie (avec l’aide du préfet de région). Il aurait préféré un moratoire pour le 03, 43 et 15 et +12 postes pour le Puy de Dôme.

Le député Alain Calmette nous a reçu jeudi 14 février 2013.

Nous sommes intervenus au départ pour exprimer notre mécontentement par rapport aux 8 suppressions de postes rendues par le Cantal. Alain Calmette a dit que la situation ne le satisfaisait pas non plus. Il avait voté pour un budget en augmentation ; ce qui n’était pas le cas, les années précédentes sous Sarkozy. Le gouvernement a été surpris par la hausse des effectifs nationaux plus forte que prévu. d’où une situation insatisfaisante.

Pour les départements ruraux comme le Cantal, A. Calmette est favorable à un moratoire (il travaille actuellement à faire avancer cette position) pour une durée de 4 ans (cela correspondrait à la fin de la législature) à condition que cela ne soit pas le statu quo.

 

12 visiteurs en ce moment

*Top

SNUipp 15

Bâtiment de l’Horloge 7, place de la Paix 15000 AURILLAC

Tel : 04 71 64 03 35 Fax : 04 71 64 00 17 Email : snuipp15


©Copyright 2006 - SNUipp-FSU Cantal, tous droits réservés.