www.snuipp.fr

SNUipp-FSU Cantal

Vous êtes actuellement : Actualité 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {} syndiquer le forum
8 novembre 2013

Gel des postes dans le Cantal : point d’étape

Le travail préalable au projet de contractualisation a débuté avec les élus et les représentants du personnel.

Le Ministre Peillon viendra fin novembre dans le Cantal inaugurer le projet de contractualisation avec le Cantal.

Suites aux fortes mobilisations des années passées, le message relayé par les politiques a enfin été entendu. Pour les trois années à venir le nombre de postes dans le premier degré public sera gelé même si la démographie continue de s’orienter à la baisse.

Les autorités (Préfet, Recteur, DASEN) ne qualifient pas ce projet de moratoire. Il est actuellement appelé "contractualisation Cantal". L’idée sous-jacente est que le tissu scolaire ne doit pas être figé. Concrètement, cela signifie qu’il y aura des ouvertures et des fermetures mais en nombre égal. Il s’agit donc d’un redéploiement des moyens au sein du département. Ce redéploiement ne doit pas se faire de manière arbitraire mais selon des critères transparents et en fonction des priorités fixées.

Les représentants du personnel sont associés à ce travail d’élaboration de critères et d’émergence de priorités.

Des réunions ont déjà eu lieu. Le travail va s’affiner dans les semaines à venir car les opérations de carte scolaire vont se programmer dès la fin de l’année.

Le SNUipp, au sein de la FSU, y portera ses priorités :

- la nécessité que le travail de carte scolaire se fasse dans les instances consultatives et décisionnaires (CTSD, CDEN). Le partenariat privilégié avec les élus mis en avant par la Rectrice ces derniers jours (cf édition de La Montagne du 4 novembre) ne doit pas court-circuiter l’expertise des représentants des personnels, des parents et des associations complémentaires. Ce n’est pas aux élus de faire la carte scolaire !

- Les écoles en tension d’effectifs doivent enfin obtenir des créations de postes.

-  La finalité doit être l’amélioration des conditions de travail des personnels et des conditions d’apprentissage des élèves. Cela passe notamment par le dispositif "plus de maîtres que de classes" en zone urbaine mais aussi en zone rurale, des RASED complets en mesure d’intervenir dans toutes les écoles, des remplacements assurés, de la formation.

- Ce projet ne pourra faire l’impasse d’un inventaire des conditions matérielles dans lesquelles travaillent enseignants et élèves. Fort du travail effectué auprès des collègues avec l’enquête "Argent de l’Ecole, en quête d’égalité", le SNUipp-FSU portera l’idée d’inciter les collectivités à la rénovation des infrastructures scolaires (salles de classes, spécificités de l’école maternelle, sanitaires, équipement pédagogique...).

- Une attention particulière aux structures fragiles et isolées qui sont des pièces maîtresses du maillage territorial du service public d’éducation.

Le SNUipp-FSU est à l’écoute de tous vos avis et contributions pour faire avancer le débat.

 

2 visiteurs en ce moment

*Top

SNUipp 15

Bâtiment de l’Horloge 7, place de la Paix 15000 AURILLAC

Tel : 04 71 64 03 35 Fax : 04 71 64 00 17 Email : snuipp15


©Copyright 2006 - SNUipp-FSU Cantal, tous droits réservés.