www.snuipp.fr

SNUipp-FSU Cantal

Vous êtes actuellement : Le métier  / Direction d’école 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {} syndiquer le forum
13 octobre 2014

L’application ECECA : quand le MEN rate la cible !

L’application ECECA, diffusée en dehors de tout dialogue paritaire, propose un traitement numérique des résultats des élections de parents d’élèves mais ne répond en rien à la charge administrative liée à l’organisation en amont des élections. Le SNUipp-FSU15 donne consigne aux collègues qui le souhaitent de conserver la procédure antérieure s’il la trouve plus simple en en informant leur inspecteur (vous trouverez un modèle de courrier à transmettre à votre IEN dans la colonne de gauche).

L’application ECECA vient de faire l’objet d’une première diffusion auprès de directeurs/trices d’école. Elle vise à traiter numériquement les résultats des élections des parents d’élèves au conseil d’école. En proposant une saisie en ligne des résultats, elle offre des fonctionnalités assez limitées : calculs automatique du taux de participation, du quotient électoral, du nombre de sièges distribués, etc. La belle affaire ! Comme si les directeurs/trices n’étaient pas capables de faire une règle de trois (toute ressemblance avec un ex-ministre…) !

La problématique traitée par ECECA n’atteint pas la cible de la surcharge administrative. En effet, la charge des élections de parents d’élèves qui pèse sur la direction d’école n’est pas tellement liée au traitement en aval (remplir un PV, calculer deux pourcentages – et encore, pour les écoles, assez rares, confrontées au pluralisme de candidatures et envoyer une copie par fax ou mail…) mais bel et bien à son organisation en amont.

Si l’on comprend bien l’intérêt pour l’administration de capturer et centraliser les remontées des résultats en ligne à travers une application standardisée, l’allègement est quasi-nul pour les directeurs/trices qui ont toujours la charge de l’organisation des élections.

En outre, la diffusion d’une nouvelle application suppose un temps de familiarisation et un temps de saisie (sur un ordinateur pas forcément situé à proximité de l’urne). Or c’est précisément ce manque de temps qui caractérise la surcharge administrative. De ce point de vue, les réponses du ministère en termes de décharges restent très nettement insuffisantes. Dans ce contexte, c’est un véritable choc de simplification qui est nécessaire pour permettre aux collègues de consacrer le temps nécessaire aux missions premières de la direction : animation pédagogique, relations aux familles, suivi de scolarité des élèves.

Notons une fois de plus qu’ECECA n’a fait l’objet d’aucune annonce ou discussion en groupe de travail ou instance paritaire, alors que le protocole de simplification est censé se construire dans le dialogue social...

 

9 visiteurs en ce moment

*Top

SNUipp 15

Bâtiment de l’Horloge 7, place de la Paix 15000 AURILLAC

Tel : 04 71 64 03 35 Fax : 04 71 64 00 17 Email : snuipp15


©Copyright 2006 - SNUipp-FSU Cantal, tous droits réservés.