www.snuipp.fr

SNUipp-FSU Cantal

Vous êtes actuellement : Le métier  / Remplacements 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {} syndiquer le forum
25 juin 2015

Non remplacement : quand l’administration manque à son obligation de service public

Le Snuipp15 tire la sonnette d’alarme depuis plusieurs mois quant à la situation catastrophique du remplacement dans notre département. Face à la non réaction de l’IA, et à l’urgence de la situation, nous avons décidé d’interpeller directement la ministre.

400.

C’est le nombre de demi-journées non remplacées qui nous ont été signalées sur le département. Ce nombre est déjà énorme mais il est sans aucun doute largement en dessous de la réalité puisque toutes les absences non remplacées ne nous sont pas signalées par les collègues. Jusqu’à présent l’administration se cachait derrière les épidémies de début d’année pour masquer cette carence, mais nous sommes en juin et la situation est toujours aussi compliquée.

Ce manque de moyens de remplacement est loin d’être sans conséquences et impacte directement les collègues ainsi que les élèves et leurs familles.

A titre d’exemple, cette année une collègue a dû accueillir seule 41 élèves de la PS au CM2. Il n’est ici plus seulement question de problème en terme d’enseignement mais bien de la sécurité des élèves et des collègues. Et cette situation n’est pas anecdotique, elle est le reflet de nombreuses situations.

La liste des conséquences est longue, et pour n’en citer que quelques unes, voici les plus symptomatiques :

  • les enseignants en plus d’être confrontés au non remplacement d’un collègue doivent faire face à la grogne légitime que les parents expriment bien souvent à leur encontre, étant les seuls interlocuteurs présents,
  • les directeurs en formation ont vu leur dernière semaine de stage annulée à la dernière minute,
  • les directeurs d’école de moins de 4 classes n’ont pas tous pu bénéficier des 2 jours de décharge que leur doit l’administration en début d’année et, les 2 jours auxquels ils peuvent prétendre en cette fin d’année ont purement et simplement été supprimés,
  • les représentants du personnel, élus, se retrouve dans l’incapacité d’assurer l’ensemble de leurs fonctions syndicales. Il est très compliqué de se rendre aux différents groupes de travail, CAPD, CTSD, CHSCT, ..., lorsque l’on ne sait pas si on sera remplacé.

Face à de telles situations, de nombreux collègues nous avouent aller travailler en étant malade, mettant en péril leur santé pour garantir ce que notre administration a renoncé à assurer depuis longtemps : la continuité du service public.

Nous avions déjà alerté l’administration sur cette problématique l’an dernier et nous n’avons cessé de lui rappeler cette année aux différents groupes de travail sur la carte scolaire et lors du CTSD et du CDEN. Nous n’avons pas été entendus et c’est en partie pour cette raison que nous avons voté contre le projet de carte scolaire présenté par l’IA lors du CDEN du 8 avril 2015.

Pour nous la création de postes de remplaçants doit être une priorité absolue.

En dernière extrémité, nous en appelons donc à la ministre. En attendant une réponse de sa part, nous vous encourageons à continuer à nous signaler les absences non remplacées (ici) et à appliquer les consignes syndicales (ici) en cas de non remplacement.

PDF - 123.3 ko
courrier MEN juin 2015

 

33 visiteurs en ce moment

*Top

SNUipp 15

Bâtiment de l’Horloge 7, place de la Paix 15000 AURILLAC

Tel : 04 71 64 03 35 Fax : 04 71 64 00 17 Email : snuipp15


©Copyright 2006 - SNUipp-FSU Cantal, tous droits réservés.