www.snuipp.fr

SNUipp-FSU Cantal

Vous êtes actuellement : Actualité 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {} syndiquer le forum
16 octobre 2015

Projet de fermeture des écoles de Marmiers et JB Veyre à Aurillac

La mairie d’Aurillac a confirmé en juin dernier la fermeture de ces deux écoles pour la rentrée 2016. Elle dit vouloir agir plutôt que subir l’érosion démographique. Pour le SNUipp-FSU d’autres choix sont possibles.

Actuellement, la ville d’Aurillac est maillée par 13 écoles publiques et connaît une érosion démographique. Les écoles d’Aurillac ont été victimes de ponctions de postes ces dernières années mais la ville a conservé ses 13 écoles. La mairie d’Aurillac a donc fait le choix de fermer les écoles de Marmiers et de JB Veyre à la rentrée 2016.

Les élèves de ces écoles seront répartis sur les écoles de Canteloube, Tivoli, La Jordanne et La Fontaine. Au final, moins d’écoles mais des écoles plus grosses.

Pour le SNUipp-FSU c’est une erreur. La mairie d’Aurillac prend appui sur sa volonté de favoriser la mixité sociale. Pour nous, la misère sociale ne se gère pas elle se combat.

Comment peut-on oser affirmer que la situation des élèves de Marmiers sera meilleure demain qu’aujourd’hui ? Ces élèves seront déracinés de leur école, de leurs repères, pour être scolarisés dans des écoles toujours plus grosses et plus distantes. Les habitants du secteur de Marmiers verront un pan majeur du service public disparaitre.

Ce n’est pas en fermant et en concentrant que l’on offrira un avenir meilleur aux élèves aurillacois. Nous portons une vision toute autre.

Le maillage scolaire dense et dispersé sur Aurillac n’est pas un handicap mais une chance ! La mairie d’Aurillac ne doit pas mettre de côté une solution qui consisterait à maintenir le maillage actuel quitte à avoir des écoles plus petites. C’est malheureusement à contre-courant des réformes actuelles mais les politiques urbaines pourraient, de temps en temps, prendre exemple sur les réussites des secteurs ruraux notamment en matière d’éducation.

Des petites structures, des classes multi-niveaux ce n’est pas rétrograde et passéiste mais au contraire gage de proximité, de réussite scolaire et de socialisation.

Le SNUipp-FSU compte bien être entendu par la mairie et l’inspection académique sur cette question. Nous venons de solliciter nos collègues de la CGT éduc’action et de SUD éducation pour nous rejoindre dans cette démarche et ré-ouvrir le débat sur Aurillac avec la mairie et l’IA.

Nous n’en resterons pas là. Si ce débat est refusé, si les dogmes de la concentration et de l’économie budgétaire continuent d’être mis en avant nous prendrons nos responsabilités et construirons avec les enseignants, les parents et les amis de l’école les mobilisations qui s’imposent.

Il ne s’agit pas de faire un cas particulier d’Aurillac. Nous savons que d’autres écoles seront sur la sellette quand l’IA annoncera au printemps les mesures de carte scolaire. Mais, d’ici là, nous ne pouvons pas mettre la problématique d’Aurillac sous le tapis et faire comme si nous ne savions pas. Depuis juin dernier nous savons, il nous faut maintenant agir de la même manière que nous agirons demain avec les autres écoles qui seraient menacées.

 

21 visiteurs en ce moment

*Top

SNUipp 15

Bâtiment de l’Horloge 7, place de la Paix 15000 AURILLAC

Tel : 04 71 64 03 35 Fax : 04 71 64 00 17 Email : snuipp15


©Copyright 2006 - SNUipp-FSU Cantal, tous droits réservés.